Partie III - Des pianos et orgues à anches aux motos premium

Partie III - Des pianos et orgues à anches aux motos premium
2020, mai 25

Histoire de la marque Yamaha et des motos Yamaha

 

Des pianos et orgues à anches aux motos premium - Partie III

 

 

Après le succès des motos précédentes, les années 1960 ont vu l'introduction de plusieurs nouveaux modèles, dont la YA-3 de Yamaha. Une moto de ville monocylindre 125cm3, deux temps ; les YG-1 et AT90, représentaient toutes deux une excellente combinaison de conduite utilitaire et sportive, devenue alors très populaire. La série YDS de Yamaha a également évolué de manière constante depuis la YDS-1 introduite en 1959 jusqu'à la YDS-2 de 1962, puis la YDS-3 en 1966.


Yamaha a par ailleurs présenté son premier cyclomoteur, le MF-1, et son premier scooter, le SC-1, en 1960. Le MF-1, qui allait devenir la base du Mate qui allait suivre, comportait un démarreur électrique qui a aidé à établir l'image du cyclomoteur en tant que machine que n'importe qui pouvait facilement conduire. Les années 1950 ont vu un grand nombre de fabricants étrangers et nationaux entrer sur le marché des scooters, créant un grand boom dans le secteur. Le SC-1 ouvre alors les yeux des scootéristes de l'époque avec des performances exceptionnelles en course et une conception d’avant-garde.

 

Dans la seconde moitié des années 60, l'économie américaine souffrait du conflit en cours au Vietnam. Les motos qui avaient été le symbole des jeunes hommes épris d’aventure ne se vendaient plus. L'industrie de la moto était en crise et Yamaha ne faisait pas exception. Les études de marché effectuées par le distributeur américain de Yamaha à l'époque concluaient cependant que Yamaha International pourrait bénéficier d’une croissance dans la catégorie tout-terrain. Le nouveau modèle développé à la suite de ces résultats fut la Yamaha DT-1.

 

Avant la DT-1, le concept d'une moto hors-piste au Japon consistait uniquement en une machine de sport routier modifiée pour la conduite hors-piste. C'était une époque où les fabricants vendaient des pièces d'origine pour permettre aux propriétaires de convertir leurs engins de route sportifs en scramblers, mais, en termes de performances et de coût, ces machines n'offraient pas aux conducteurs un moyen facile et abordable afin de profiter de la conduite hors-piste. Les fabricants de motos japonais commençaient à participer avec succès aux courses sur les routes internationales, mais les courses hors-piste étaient depuis toujours dominées par les marques européennes.

 

Lorsque la Yamaha DT-1 fait ses débuts en 1968, elle a été nommée comme un pionnier d'un tout nouveau genre de motos, et gagne un nombre de supporters sans précédent, lançant un boom mondial du motocross. Parallèlement à son lancement au Japon, Yamaha fait appel à la coopération de concessionnaires à l'échelle nationale pour la tenue des écoles Yamaha Trail afin d’enseigner au plus grand nombre d'utilisateurs possible le plaisir de la conduite hors-piste. Alors que le nombre de fans de sports tout-terrain augmente rapidement, l'objectif initial de Yamaha de construire un produit qui rend le sport de la moto accessible à tous. Le savoir-faire et la technologie qui ont contribué au développement du DT-1 et à la promotion des activités et des courses de l’école de Trail peuvent être considérés comme déclencheur des courses de moto hors-piste au Japon.

 

Dans les années à venir, Yamaha continuera de croître (et n’a jamais cessé jusqu’à ce jour). Sa diversité ne cesse d’augmenter avec de nouveaux produits. Notamment avec le lancement des motoneiges, des moteurs de karts de course, générateurs, scooters, VTT, motomarines et plus encore.

 

Genichi Kawakami a préparé le terrain pour le succès de Yamaha Motor Company avec sa vision et ses idées. L'honnêteté totale vis-à-vis du client et la fabrication de produits qui lui conviennent permettent à l'entreprise d'offrir un style de vie amélioré et  des produits de haute performance dans trente-trois pays.

 

L'histoire de Genichi Kawakami avec Yamaha a été longue et riche. Il a été témoin du nouveau siège social de Cypress, en Californie, et été présent pour le 25e anniversaire de Yamaha en 1980. Il a également vu 20 millions de motos sortir de la chaîne de montage en 1982. Genichi est décédé le 25 mai 2002, mais sa vision se perpétue à travers les personnes et les produits de Yamaha à travers le monde.

Retour à la liste
}